Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

anthologie

L'insecte ailé, Alphonse de Lamartine,

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Recueil : Harmonies poétiques et religieuses, 1830, Pièces Ajoutées

Voir les commentaires

Odeurs des myrtils, Louis Aragon, Les poètes

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Odeur des myrtils
Dans les grands paniers
Que demeure-t-il
De nous au grenier
Odeur des myrtils
Dans les grands paniers

Ombre mon royaume
Je retrouverais
Les anciens arômes
Et les noirs portraits
Les enfants qui dorment
Les fauteuils boiteux
Les ombres difformes
La trace des jeux

Odeur des myrtils
[…]

Dans les grands paniers

C'était moi peut-être
Ou peut-être vous
Les yeux des fenêtres
Sont vides et fous
Dans les mois de paille
Il fait doux guetter
Le cri court des cailles
Divisant l'été

 

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Odeur des myrtils
[…]

Dans les grands paniers

Le vent se repose
Aux bords bleus du temps
Les hérons gris-rose
Marchent sur l'étang
Il me semble entendre
Un train loin d'ici
Dans les osiers tendres
Le jour est assis

Odeur des myrtils
[…]

Dans les grands paniers

La fin d'août paresse
Et les arbres font
De lentes caresses
Aux plafonds profonds
Mémoire qui meurt
Photos effacées
Rumeur ô rumeur
Des choses passées

 

Odeur des myrtils
[…]

Dans les grands paniers

 

Louis Aragon, Les poètes

Odeurs des myrtils, mis en musique et chanté par Jean Ferrat

Voir les commentaires

Fut-il jamais douceur de cœur pareille, Alfred de Musset, Poésies nouvelles, 1842

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Fut-il jamais douceur de cœur pareille, d'Alfred de Musset, 1842,  est extrait du recueil Poésies nouvelles.

Voir les commentaires

Célébration du 14 juillet dans la forêt, Victor Hugo, Les chansons des rues et des bois, 1865

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos / Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos / Elizabeth Robin

 

Qu’il est joyeux aujourd'hui
Le chêne aux rameaux sans nombre,
Mystérieux point d’appui
De toute la forêt sombre !

Comme quand nous triomphons,
Il frémit, l’arbre civique ;
Il répand à plis profonds
Sa grande ombre magnifique.

D'où lui vient cette gaieté ?
D'où vient qu’il vibre et se dresse,
Et semble faire à l’été
Une plus fière caresse ?

C’est le quatorze juillet.
À pareil jour, sur la terre
La liberté s’éveillait
Et riait dans le tonnerre.

Peuple, à pareil jour râlait
Le passé, ce noir pirate ;
Paris prenait au collet
La Bastille scélérate.

À pareil jour, un décret
Chassait la nuit de la France,
Et l’infini s’éclairait
Du côté de l’espérance.

Tous les ans, à pareil jour,
Le chêne au Dieu qui nous crée
Envoie un frisson d’amour,
Et rit à l’aube sacrée.

Il se souvient, tout joyeux,
Comme on lui prenait ses branches !
L’âme humaine dans les cieux,
Fière, ouvrait ses ailes blanches.

Car le vieux chêne est gaulois :
Il hait la nuit et le cloître ;
Il ne sait pas d’autres lois
Que d’être grand et de croître.

Il est grec, il est romain ;
Sa cime monte, âpre et noire,
Au-dessus du genre humain
Dans une lueur de gloire.

Sa feuille, chère aux soldats,
Va, sans peur et sans reproche,
Du front d’Epaminondas
À l’uniforme de Hoche.

Il est le vieillard des bois ;
Il a, richesse de l’âge,
Dans sa racine Autrefois,
Et Demain dans son feuillage.

Les rayons, les vents, les eaux,
Tremblent dans toutes ses fibres ;
Comme il a besoin d’oiseaux,
Il aime les peuples libres.

C’est son jour. Il est content.
C’est l’immense anniversaire.
Paris était haletant.
La lumière était sincère.

Au loin roulait le tambour…
Jour béni ! jour populaire,
Où l’on vit un chant d’amour
Sortir d’un cri de colère !

Il tressaille, aux vents bercé,
Colosse où dans l’ombre austère
L’avenir et le passé
Mêlent leur double mystère.

Les éclipses, s’il en est,
Ce vieux naïf les ignore.
Il sait que tout ce qui naît,
L’œuf muet, le vent sonore,

Le nid rempli de bonheur,
La fleur sortant des décombres,
Est la parole d’honneur
Que Dieu donne aux vivants sombres.

Il sait, calme et souriant,
Sérénité formidable !
Qu’un peuple est un orient,
Et que l’astre est imperdable.

Il me salue en passant,
L’arbre auguste et centenaire ;
Et dans le bois innocent
Qui chante et que je vénère,

Étalant mille couleurs,
Autour du chêne superbe
Toutes les petites fleurs
Font leur toilette dans l’herbe.

L’aurore aux pavots dormants
Verse sa coupe enchantée ;
Le lys met ses diamants ;
La rose est décolletée.

Aux chenilles de velours
Le jasmin tend ses aiguières ;
L’arum conte ses amours,
Et la garance ses guerres.

Le moineau-franc, gai, taquin,
Dans le houx qui se pavoise,
D'un refrain républicain
Orne sa chanson grivoise.

L’ajonc rit près du chemin ;
Tous les buissons des ravines
Ont leur bouquet à la main ;
L’air est plein de voix divines.

Et ce doux monde charmant,
Heureux sous le ciel prospère,
Épanoui, dit gaiement :
C’est la fête du grand-père.

 

Victor Hugo 

Voir les commentaires

La fleur, Philippe Wilmart

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Découverte de ce joli poème de Philippe Wilmart.

Voir les commentaires

La libellule, Camille Saint Saëns, Rimes familières, 1890

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Camille Saint-Saëns, pianiste, organiste et compositeur français, était également un talentueux poète ! 

Voir les commentaires

À Aurore, Georges Sand, Contes d'une grand-mère,

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

À Aurore, Georges Sand, Contes d'une grand-mère, 1873

Voir les commentaires

Les coccinelles, Michelle Flamme

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Ce joli poème m'a permis de découvrir son auteure et un site très agréable à parcourir !

Voici le lien: 

http://lespoemesdemichelle.e-monsite.com/

Voir les commentaires

La coccinelle, Maurice Carême, Pigeon vole

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

Voir les commentaires

Le héron, La fille, Jean de La Fontaine

Publié le par Elizabeth Robin

photo: © Juan Jose Bujidos

photo: © Juan Jose Bujidos

 

La fille

Certaine fille un peu trop fière

Prétendait trouver un mari

Jeune, bien fait et beau, d'agréable manière.

Point froid et point jaloux ; notez ces deux points-ci.

Cette fille voulait aussi

Qu'il eût du bien, de la naissance,

De l'esprit, enfin tout. Mais qui peut tout avoir ?

Le destin se montra soigneux de la pourvoir :

Il vint des partis d'importance.

La belle les trouva trop chétifs de moitié.

Quoi moi ? quoi ces gens-là ? l'on radote, je pense.

À  moi de les proposer ! hélas ils font pitié.

Voyez un peu la belle espèce !

L'un n'avait en l'esprit nulle délicatesse ;

L'autre avait le nez fait de cette façon-là ;

C'était ceci, c'était cela,

C'était tout ; car les précieuses

Font dessus tous les dédaigneuses.

Après les bons partis, les médiocres gens

Vinrent se mettre dans les rangs.

Elle de se moquer. Ah vraiment je suis bonne

De leur ouvrir la porte : Ils pensent que je suis

Fort en peine de ma personne.

Grâce à Dieu, je passe les nuits

Sans chagrin, quoique en solitude.

La belle se sut gré de tous ces sentiments.

L'âge la fit déchoir : adieu tous les amants.

Un an se passe et deux sans inquiétude.

Le chagrin vient ensuite : elle sent chaque jour

Déloger quelques Ris, quelques jeux, puis l'amour ;

Puis ses traits choquer et déplaire ;

Puis cent sortes de fards. Ses soins ne purent faire

Qu'elle échappât au temps cet insigne larron :

Les ruines d'une maison

Se peuvent réparer ; que n'est cet avantage

Pour les ruines du visage !

Sa préciosité changea lors de langage.

Son miroir lui disait : Prenez vite un mari.

Je ne sais quel désir le lui disait aussi ;

Le désir peut loger chez une précieuse.

Celle-ci fit un choix qu'on n'aurait jamais cru,

Se trouvant à la fin tout aise et toute heureuse

De rencontrer un malotru.

Jean de La Fontaine

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>